La Revue du Livre pour Enfants. Spécial Théâtre. Chroniques.

Publié le par caroline Barraud

SYNTHESE
La revue du Livre pour Enfants
n°223/Juin 2005

LE RENOUVEAU DU REPERTOIRE THEATRAL

Nicolas FAURE.
Théâtre jeune public: un répertoire s'affirme.


Soulevons la précision suivante: le répertoire professionnel jeune public destiné à être joué n'est pas le même que le répertoire destiné aux ateliers d'art dramatique pour enfants. Il est pourtant intéressant de noter que le théâtre destiné à un jeune public lecteur peut parfaitement être joué par lui.

Si le théâtre tend aujourd'hui à revenir à la recherche écrite, un quart des spectacles seulement est issu du théâtre édité. Et permet le décloisonnement du public théâtral. Pas de grands ou de petits, un public seulement.

L'édition du théâtre pour le jeune public suit exactement l'explosion quantitative et créatrice du reste de la Littérature jeunesse.

Les premiers auteurs du théâtre pour la jeunesse sont des praticiens de cet art, metteurs en scène, comédiens...
Maurice Yendt, René Pillot, Bruno Castan.
Ou encore les québécoises Susanne Lebeau ou Jasmine Dubé.

Les auteurs pour la jeunese s'associent à cette production tels Philippe Dorin ou Anne Sylvestre.
Catherine Anne, Eugène Durif , Joël Jouanneau, Jean-Claude Grumberg  ou Olivier Py viennent du théâtre pour grands.
Et l'édition pour la jeunesse rejoint cette diversité d'écriture et multiplie les offres par des maisons différentes. L'Ecole des Loisirs débute l'édition théâtrale en 1995.
Heyoka jeunesse (Actes Sud papiers et le CDN de Sartrouville) voit le jour en 1999, Théâtrales Jeunesse nait en 2000, L'Arche suit une ligne éditoriale jeunesse depuis 2002.
Toutes les problématiques sont abordées loin des clichés du théâtre d'enfants poussiéreux. La portée pédagogique est laissée à part pour laiser place à l'émotion.
Conclusion et comparaison avec des situations réelles sont anecdotiques et laissent place à l'interprétation individuelle. Chacun donne le sens au texte.
Le Conte est un véritable vivier d'écriture pour le théâtre jeunesse contemporain, non pour séduire son lectorat, mais plutôt pour son immense vocabulaire de situation et de ressorts; ainsi que pour sa communauté de connaissances entre le public et l'auteur.
Les enfants ne vivent pas dans un monde merveilleux et ne sont pas les garants d'une happy end évidente. Les douleurs se suivent, les gravités varient mais existent. Les adolescents vivent des situations parfois difficiles.
L'écriture contemporaine doit nuancer les dits et non-dits, le montré et le suggéré, le mode de jouer est dans la libre interprétation de l'acteur.
Le mot est riche, la langue est inventive et parfois nouvelle.  Toute la particularité du théâtre jeunesse contemporain vient de sa totale construction à chaque pièce du répertoire.

"les mots employés ne sont que les révélateurs d'une histoire qui n'est pas écrite, qui est entre leslignes, celle que chacun se raconte en silence dans sa tête"  Philippe DORIN.


(Liste des articles recensés dès demain et bibliograpie avec liens également)

Publié dans Théâtre

Commenter cet article