Rencontres de Montreuil. Lirabelle et Grandir

Publié le par caroline Barraud

Le Salon du Livre de Jeunesse de Montreuil s'achève et pour moi, et surtout pour la librairie ,une nouvelle aventure commence!...
Depuis des années colloques et tables rondes s'enchaînent pour commenter le devenir des éditeurs indépendants, se fédérer, s'associer, s'ignorer... bref, trouver une diffusion efficace pour ces éditeurs au gabarit parfois minuscule qui pourtant rivalisent bien souvent avec les grands.
Et en cette incroyable opposition taille/ qualité, bon nombre de libraires spécialisés se reconnaîtront.
Nos points communs sont multiples, à commencer par notre difficulté d'existence économique et notre isolement géographique; mais aussi notre exigence de création, de qualité, et notre plaisir à renouveler sans cesse nos intérêts.
Editeurs et libraires indépendants doivent impérativement valoriser ensemble ce savoir-choisir. Nous sommes les joailliers de la production en littérature jeunesse: exercer notre oeil, soupeser, trouver l'harmonie, apprécier, choisir les bijoux de notre étal et ne jamais galvauder ces créations.
Et pourtant les rendre accessibles.
Exigeons ensemble la qualité de fonds des librairies jeunesse.
 Nous ne pourrons jamais rivaliser avec les amoncellements spectaculaires de livres des espaces culturels Leclerc ou autres Cultura qui piétinent le sens critique de leurs clients, mais nous pouvons aisément valoriser notre savoir-faire commun et nos choix par des propositions différentes.
Chaque livre qui rentre sur les étagères de ma librairie est choisi, désiré, aimé et vendu avec enthousiasme à celui qui le choisira tout comme moi.
Chaque livre est également un engagement économique et intellectuel. Ne pas se tromper pour continuer à choisir d'autres livres.
Et je sais que depuis dimanche, à Montreuil, deux éditeurs vont trouver une place toute neuve et particulièrement choisie:
 les éditions Lirabelle et les éditions Grandir.
Les seconds sont des très grands, les premiers sont pour moi des petits derniers arrivés et déjà je ne peux oublier ce que j'ai vu.
Les éditions Lirabelle 
http://www.lirabelle.fr/ 
sont nées en 2000, d'un couple de passionnés (comment ne pas l'être) de Littérature Jeunesse, particulièrement celle qui nous permet de passer les traditions orales et les contes de bouche d'enfant d'ici à bouche d'enfant d'ailleurs (et inversement).
J'apprends avec frustation que Lirabelle ne diffuse qu'aux collectivités et je vais leur proposer de ce pas, de prendre un certain nombre d'ouvrages en dépôt que je me ferai un devoir de proposer à mes collègues de Midi-Pyrénées.
J'ai caressé un livre merveilleux L'Allumeur de réverbère de Yasuko AKAGI.
Il côtoyait les albums des éditions Grandir.

http://www.editionsgrandir.fr/
Nul besoin de présenter encore cette maison au catalogue époustouflant, née il y a bientôt 30 ans.
Jephan de Villiers (allez voir impérativement les 2 liens) avait essaimé sur la table ses anges-papillons de graines et de platre.
 Evidemment la poésie opère et on se prend à imaginer une librairie merveilleuse où chacun entrant en ces lieux serait irrésistiblement séduit par les albums de ces deux maisons.
Sans pomme ni baguette magique, c'est au libraire de faire naître le désir de les  connaître.
Je file passer une commande à Grandir, j'espère qu'il me feront confiance. Je vais m'employer à le mériter.
Et je vais aussi envoyer une commande à Lirabelle, après tout nous sommes aussi une collectivité, mes petits lecteurs, les grands qui les accompagnent et moi!

Publié dans Editeurs

Commenter cet article